Info+
Sesanga

Sesanga : la loi n’interdit pas une seconde session extraordinaire pour installer le gouvernement de transition

Même signé sous réserve, l’accord du centre interdiocésain sera appliqué autant celui de Sun City. Côté rassemblement, on maintient que l’accord est inclusif et sera appliqué. « La famille politique de Joseph Kabila avait signé sous réserve l’accord global et inclusif de Sun City. Cela n’avait pas empêché son application. Autant, l’accord de la cité de l’UA sera appliqué, à moins que certains signataires retournent casaque, ce qui plongera le pays dans le noir ». Sont des propos du président de l’alternance pour la république, plateforme politique soutenant la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle. Delly Sesanga est revenu point par point sur l’accord du centre interdiocésain, mais aussi sur le dossier Diongo, vice-président de l’AR.

  1. Sur le plan application de l’accord signé, l’AR estime que si ce dernier est appliqué, il va apporter une solution à la crise économico-politique et sécuritaire que traverse la Rdc. L’accord s’applique dès sa signature. Et « Nous pouvons convoquer une nouvelle session extraordinaire. La loi ne l’interdit pas. Le problème qu’il y a ici est que nous pensons que un nouveau gouvernement sur pied de l’accord que nous avons signé doit entrer en fonction et nous allons voir avec les signataires de l’accord du 18 octobre pour voir à quel rythme ce nouveau gouvernement va être désigné», dit Sesanga.
  2. Sur le cas de Frank Diongo, Delly SESANGA a rappelé que son dossier est arrivé, alors que la liste des prisonniers avait déjà été transmise au chef de l’État. « L’AR dénonce les conditions dans lesquelles Frank Diongo a été arrêtés et jugé. Elle condamne aussi les traitements infligés aux militants du MLP arrêtés chez Frank Diongo. L’alternance pour la république exige la libération de tous ces compatriotes pour que réellement la décrispation politique soit observée», dit Sesanga.

Bien que obtenu à l’arraché, il faut encore patienter avant de voir le compromis politique issu du dialogue national inclusif à la CENCO être appliqué.

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Parlement Assemblée Nationale

Investiture du Gouvernement Suminwa : 30.000 USD par député national pour le vote de confiance, le CREFDL invite la justice à diligenter une enquête

Le Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL) dénonce les pratiques de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire