THEO KASI

RDC/Dossier détournement des fonds publics : Ces accablantes révélations qui noient de plus en plus le gouverneur du Sud-Kivu et son entourage

Quelques jours après les révélations et la publication du rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) sur les détournements des derniers publics au Sud-Kivu par le Gouverneur de Province Théo Ngwabidje KASI, les langues se délient dans cette Province.

Que des accablantes révélations sur ce dossier bouillant.

D’après des sources bien informées au sein du cabinet du Gouvernorat de la Province du Sud-Kivu, les agents de cette institution provinciale connaissent à ce jour six (6) mois d’impaiement y compris les ministres provinciaux.
D’autres auraient été remerciés il y a quelques semaines sans tenir compte de leurs indemnités de sortie.

Un malaise qui met ces compatriotes dans une situation inconfortable.

En outre, ça fait également huit (8) mois que les ministères provinciaux ne reçoivent plus les frais de fonctionnement, notent les sources concordantes.

Deux faits puants qui prouvent une irresponsabilité et la manière dont le Gouverneur du Sud-Kivu considère ses collaborateurs et ses administrés.

Par ailleurs, ce mois d’octobre est émaillé par une autre activité sournoise, le gouvernement provincial du Sud-Kivu aurait bénéficié d’un prêt d’un million de dollars américains à la Rawbank aux fins de réhabiliter les infrastructures de la province selon la demande de crédit.
Mais seulement, trois cents milles dollars (300.000$) seraient destinés à la réhabilitation des infrastructures en province et sept cents milles dollars (700.000$) auraient été affectés comme frais d’installation de députés provinciaux accordant 12.000 dollars par député provincial. Ceci, en vue de faire taire les élus provinciaux sur le rapport de l’IGF et couvrir un unième détournement. Un camouflage qui dénote un détournement à ciel ouvert et qui mérite une attention particulière de la population du Sud Kivu et des congolais avertis.

Ces mêmes sources indiquent que tous les Partenariats Publics Privés (PPP) signés par le Gouvernement provincial seraient octroyés aux proches du Gouverneur de province pour dissimuler d’autres détournements du concerné et dépourvu de la province.

Entre temps, des intentions et des tractations seraient en cours pour des probables nominations prochaines de certains députés provinciaux comme ministre en province afin de céder leurs sièges à leurs suppléants qui seront entrain d’obéir au mot d’ordre de leurs titulaires.
Objectif, avoir la confiance totale de l’Assemblée Provinciale sur laquelle la population comptait et qui pouvait aider la province.

Quid de la position des politiques ?

Alors que les filles et fils du Sud Kivu s’attendent à la prise des dispositions par les autorités habilités, les cris des différents mouvements citoyens et partis politiques se sont appropriés le débat et ont pris position quant à cette question qui fait rage à la population du Sud-Kivutienne.

Pour les acteurs de la société civile qui émettent les vœux de voir l’IGF remettre officiellement son rapport sur le Sud Kivu à l’Assemblée provinciale et répondre aux désidératas de la population du Sud Kivu.

Il devrait ensuite, dit elle, transmettre la copie du rapport aux députés nationaux qui lors de la mission parlementaire du 07 septembre 2021, muni de l’ordre de mission N°095/CAB/P/AN/2021, ont émis plusieurs recommandations qui devraient être suivies et mises en application lors de cette rentrée parlementaire de septembre 2021.

L’enjeu renaît avec la publication du rapport IGF et les acteurs se replacent sur scène.

S’exprimant lors de l’émission Paix et Développement à la Radio Maendeleo le dimanche 16 octobre 2022, Maître Daniel LWABOSHI interfédéral de l’Union pour la Nation Congolaise UNC, Parti cher à Vital KAMERHE, a indiqué que la province ne devrait pas être gérée par les détourneurs. Il dénonce le débauchage des membres de l’UNC et de l’AFDC par l’autorité provinciale et promet que son parti va se prononcer très prochainement.
Il a par ailleurs souligné que la province ne peut pas continuer à être dirigée par les indépendants.

Une prise de position partagée par le parti politique Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi en Province du Sud-Kivu.

De son côté, Arsène ZAGABE, l’un des communicateurs de l’AFDC, a estimé que  » le rapport de l’IGF est un autre scandale qui vient enfin dévoiler le caractère antipatriotique des autorités provinciales quant à la mission leur accordée par la population  ».

Et d’ajouter :
« C’est aussi une preuve du manque total d’accompagnement de la vision du chef de l’Etat. Il faut que le Gouverneur et ses collaborateurs cités dans ce rapport , au non de la redevabilité, expliquer à la population car, leur silence sera coupable et irresponsable ».

Toutefois, certaines indiscrétions notent que AFDC du Président du sénat Bahati LUKWEBO aurait déjà lâché la main de Théo Ngwabidge et pourra se prononcer très prochainement sur cette question afin de s’essouuyer des péchés de leur membre.

Nicolas KYALANGALILWA, Inter-fédérale du parti Leadership et Gouvernance pour le Développement de Matata Mponyo a regretté LGD dit regretté de constater que dans un rapport sorti par une équipe dépêchée au Sud-Kivu de cette institution proche de la présidence, le gouverneur du sud-kivu soit cité dans un probable détournement mais aucune enquête n’a été menée ni par les instances politico-judiciaires, ni par les mandateurs du peuple qui restent indifférents et la partie accusée semble être calme.

 »Le parti leadership et gouvernance pour le développement renseigne que cette situation prouve à suffisance qu’il y’a une gestion opaque en province qui endeuille la population du sud-kivu en mettant un frein sur le développement », a-t-il déclaré.

Comme par hasard, 15.000.000 des dollars détournés en province du Sud-Kivu en 5 ans (2017-2022) pour une moyenne de 3000.000 USD détournés annuellement dans une province qui se dit être pauvre, regrette la societe civile.

Il est temps qu’une justice responsable à la recherche des infractions se saisisse de cette affaire pour répondre et accompagner le président de la République dans la lutte contre l’impunité et la mise en application de l’Etat de Droit.

Rédaction

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Nelly Imani Kahebe

Politique/Mise en place des Secrétaires Nationaux à l’ACP : Nelly Imani Kahebe exprime sa gratitude à Gentiny Ngombila

A quelques heures de sa nomination comme Secrétaire Nationale en Charge de l’Industrie, Petites et …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire