Azarias Ruberwa

RDC : Une plénière de vérité sur l’affaire de Minembwe

Le ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles Azarias Ruberwa était de nouveau devant les députés nationaux pour répondre aux questions de ces derniers sur l’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe.

Face aux élus nationaux, Azarias Ruberwa de sa réponse, a expliqué de toute manière sa version de faits sur le dossier Minembwe.

Il est d’abord parti de l’hypothèse de l’ordre de mission à celle de la décentralisation en passant par l’installation du Bourgmestre de Minembwe. Par la suite, le Ministre d’Etat a expliqué qu’il n’est nullement impliqué dans l’existence de cette commune dont l’origine remonte à plusieurs années depuis.

Après plusieurs démonstrations de Ruberwa, l’heure est venue pour l’honorable Muhindo Nzangi, auteur de l’interpellation à mettre à nue le mensonge de son interlocuteur.

Cet élu du Nord-Kivu a également présenté sa version en réfutant toutes les allégations du Ministre.

 » Le Ministre d’Etat Azarias Ruberwa doit démissionner de lui-même face à ses contrevérités  », a-t-il recommandé Muhindo Nzangi devant ses collègues députés.

Après, la présidente de la chambre basse Jeanine Mabunda a levé la séance tout en saluant l’implication de tous les députés nationaux dans ce dossier.
À la suite de cette séance plénière, les députés couleront les propositions du député Muhindo Nzangi en recommandations au cours des séances prochaines avant que l’Assemblée nationale ne se prononce.

Le ministre Azarias Ruberwa n’a pas encore échappé car une motion de défiance pourrai s’en suivre. Tout dépendra donc des élu nationaux.

Si le ministre ne démissionnait pas de lui même comme lui recommandé, l’auteur de l’interpellation pourrait la transformer en motion de défiance.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vital Kamerhe à Makala

Crise politique en RDC/Augustin Kabuya :  »Vital Kamerhe n’est pas en prison parce qu’il a volé mais c’est par la volonté du FCC »

Le secrétaire général du parti au pouvoir, Union pour la Démocratie et le Progrès Social …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire