lundi, 24 février 2020
Home / A La Une / Des Leaders des Enfants des militaires et policiers font obstacle à la marche du 14 janvier
Des enfants de militaires et policiers ne se laissent pas manipuler et s'opposent à la marche de ce mardi 14 janvier
Des enfants de militaires et policiers ne se laissent pas manipuler et s'opposent à la marche de ce mardi 14 janvier

Des Leaders des Enfants des militaires et policiers font obstacle à la marche du 14 janvier

La structure dénommée « Leaders des Enfants des militaires et des policiers  » de la ville de Kinshasa font obstacle à la marche de ce mardi 14 janvier venant de certaines associations ou certains groupes de pression. Ce, à travers un communiqué rendu public  lundi 13 janvier dont une copie est tombée à la Rédaction de « matininfos.net ».

Les Enfants des militaires et policiers ne veulent pas céder à la moindre manipulation de tout bord et soutiennent la décision prise par l’Etat-major général des FARDC pour l’interdiction de cette marche.

Dans la même optique, ils soutiennent la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour l’amélioration des conditions de vie des militaires et policiers.

l’État-major brandit des sanctions sévères contre toute famille qui participera à cette fameuse activité du 14 janvier qu’il qualifie d’illégale.

« L’Etat-major général des FARDC menace de chasser du camp militaire et traduire devant les services compétents tout militaire dont la famille se laisserait » manipuler par des associations ou groupes de pression en acceptant aux  » activités illégales projetées le 14 janvier 2020 par des inciviques« , est monté au créneau le Porte-Parole des FARDC Léon-Richard Kasonga.

Il a rappelé le caractère apolitique de l’armée et sa non qualification à un quelconque syndicat en RDC.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

L'honorable Patrick Muyaya donne du sang pour sauver les vies des rescapés de l'accident de By Pass

Au chevet des rescapés de l’accident de By Pass : Patrick Muyaya donne du sang, des vivres et non vivres

L’honorable député national Patrick Muyaya était le samedi 22 février au chevet des rescapés de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire