Des enfants de militaires et policiers ne se laissent pas manipuler et s'opposent à la marche de ce mardi 14 janvier
Des enfants de militaires et policiers ne se laissent pas manipuler et s'opposent à la marche de ce mardi 14 janvier

Des Leaders des Enfants des militaires et policiers font obstacle à la marche du 14 janvier

La structure dénommée « Leaders des Enfants des militaires et des policiers  » de la ville de Kinshasa font obstacle à la marche de ce mardi 14 janvier venant de certaines associations ou certains groupes de pression. Ce, à travers un communiqué rendu public  lundi 13 janvier dont une copie est tombée à la Rédaction de « matininfos.net ».

Les Enfants des militaires et policiers ne veulent pas céder à la moindre manipulation de tout bord et soutiennent la décision prise par l’Etat-major général des FARDC pour l’interdiction de cette marche.

Dans la même optique, ils soutiennent la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour l’amélioration des conditions de vie des militaires et policiers.

l’État-major brandit des sanctions sévères contre toute famille qui participera à cette fameuse activité du 14 janvier qu’il qualifie d’illégale.

« L’Etat-major général des FARDC menace de chasser du camp militaire et traduire devant les services compétents tout militaire dont la famille se laisserait » manipuler par des associations ou groupes de pression en acceptant aux  » activités illégales projetées le 14 janvier 2020 par des inciviques« , est monté au créneau le Porte-Parole des FARDC Léon-Richard Kasonga.

Il a rappelé le caractère apolitique de l’armée et sa non qualification à un quelconque syndicat en RDC.

Gloire BATOMENE

A Lire Aussi

AEROPORT INTERNATIONAL DE NDIJILI

RDC : L’avion des Députés du Grand Katanga interdit de décoller de Kinshasa

Un groupe de trente deux députés nationaux du Grand Katanga était bloqué ce dimanche 09 …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire