matata-ponyo

Bukanga Lonzo/Matata Ponyo: «J’ai décidé d’écourter mon séjour de travail pour faire face à une justice politiquement instrumentalisée»

Le Premier ministre honoraire, Augustin Matata Ponyo, a écourté son séjour de travail à Conakry en Guinée pour regagner Kinshasa. Ce, en vue de répondre devant la justice congolaise qu’il dit instrumentalisée par les hauts placés de l’arène politique notamment dans le dossier du parc agro-industriel Bukanga Lonzo.

L’homme à la cravate rouge qui se dit fier de servir son pays voudrait bel et bien répondre devant la justice et met en garde les tireurs de ficelle dans les officines politiques.

«De Conakry où je me trouve au service de l’Afrique, j’ai décidé d’écourter mon séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice politiquement instrumentalisée. Je suis fier d’avoir servi mon pays dans la transparence et crois en la force de la vérité », a-t-il révélé sur son compte twitter.

L’Inspection générale des Finances (IGF) relève plusieurs griefs à charge d’Augustin Matata Ponyo, désigné comme «l’auteur intellectuel de la débâcle de ce parc».

Et cela à travers la conception, la planification et les engagements pour paiement de plus de 83% des fonds décaissés directement au profit des comptes du partenaire sud-africain et de ses filiales logées en Afrique du Sud, ainsi qu’au profit de la société MIC Industries.

Le Premier ministre congolais de 2012 à 2016, lors d’une interview pour le compte de l’hebdomadaire « Jeune Afrique » le 12 février, a indiqué que ces accusations concernant le projet agro-industriel sont fantaisistes et ne se fondent sur aucun élément crédible.

Selon lui, Bukanga Lonzo n’a jamais été géré à la Primature et en février 2014, le Gouvernement congolais, a signé un partenariat public privé avec une entreprise sud-africaine, Africom. Le premier paiement a eu lieu en juillet en 2014. L’entreprise reconnaît avoir reçu tous les versements du Trésor public.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Muhindo Nzangi

ESU: 16 universités jugées viables pour organiser les études dans la faculté de médecine!

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universiade (ESU) Muhindo Nzangi Butondo a, dans une note …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire