Constant Omari
C'est pour cela que j'implore, j'en appelle aux dirigeants africains, aux gouvernants, de tirer la leçon de cette pandémie et de changer le paradigme managérial de gestion de ce continent " dixit Constant Omari

Covid-19 : Constant Omari prône un changement du paradigme managérial de gestion sanitaire

Le décès de l’ancien journaliste sportif, agent de joueurs et du président de l’Olympique Club de Marseille de 2005 à 2009, Mababa Diouf dit  » Pape Diouf  » a fait réagir le monde du football en Afrique et en international. Le président de la Fédération congolaise de football association ( Fecofa) Constant Omari touché par cette triste nouvelle prône un changement du paradigme managérial de gestion sanitaire. C’était dans une vidéo balancée sur les réseaux sociaux par la Cellule de Communication de l’instance congolaise ce jeudi 02 avril.

 » Notre pape n’est plus » titrait à la une de son journal le quotidien français  » L’équipe  » le lendemain de son décès. Le monde du football africain et français a réagi après le décès de l’ancien président de l’OM, Pape Diouf le mardi 31 mars suite à la pandémie du 21ème siècle, le Covid-19.

A en croire Constant Omari il y a des leçons morales à tirer après la perte de cette vie qui aurait dû être conservée. Il s’agit du changement de paradigme sanitaire pour tous les dirigeants africains en instaurant un système de santé cohérent, principalement construire des hôpitaux avec des installations et équipements adéquats.

« Depuis que ce coronavirus est entrain de frapper. On découvre que très peu de pays en Afrique avait un système de santé cohérent en mesure de contenir cette pandémie. Nos gouvernants doivent changer de paradigme. Il faut remettre l’Africain au centre de tout, en première préoccupation. Le pouvoir émane du peuple et il faut le remettre au peuple et œuvrer pour le mieux être de la population. Principalement construire des hôpitaux avec des installations et équipements appropriés« , a-t-il affirmé.

Celui que le public Congolais appelle  » Ya Constant, l’homme moderne » a poursuivi en ces termes:

« Quand je constate qu’il est mort au Sénégal en instance d’être transféré en France parce que sur place on ne pouvait pas être à mesure de le soigner. Ça fait réfléchir. Dans mon propre pays en RDC aujourd’hui où le coronavirus sévit c’est le même constat depuis 1960 jusqu’à ce jour, on a pas d’infrastructures sanitaires cohérentes. C’est pour cela que j’implore, j’en appelle aux dirigeants africains, aux gouvernants de tirer la leçon de cette pandémie et de changer le paradigme managérial de gestion de ce continent« , est-il monté au créneau.

UN HOMME TRÈS INTELLIGENT, DÉTERMINÉ ET D’UN FORT CARACTÈRE

Le 1er Vice-président de la Confédération africaine de football (Caf), a salué cette icône qui a su puiser dans sa grande intelligence, sa détermination et sa force de caractère.

« Entant que dirigeant africain, je pense que ce parcours doit faire réfléchir, nous les Africains qui vivons dans notre continent y compris ceux qui vivent en dehors de celui-ci, devons comprendre que tout est possible et qu’avec une intelligence, une détermination, une force de caractère, on peut changer le destin et c’est ce qu’il a fait« , a-t-il souligné.

L’UNION DANS LA DIVERSITÉ, L’ESTIME ET LE RESPECT À UN AÎNÉ

Lors d’un numéro de l’émission  » Talents d’Afrique  » de décembre 2018, il y a eu un échange musclé entre Pape Diouf et Constant Omari sur le plateau télévisé.
La thématique était sur les différentes réformes de la Can en l’occurrence la possibilité de l’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations ( Can).

« Entre africain, il y a ce que l’on se dit sur le plateau de télévision mais cela n’enlève en rien l’estime et le respect qu’on doit à l’aîné qu’il était. Cet échange musclé était terminé et laissé dans le studio. Après le studio, nous avions retrouvé le meilleur sentiment d’africanité et les cordiales relations« , a révélé Constant Omari.

LES LÉGENDES JOSEPH-ANTOINE BELL, ABEDI PELÉ, DIDIER DROGBA DANS LE LOT

Pape Diouf fut agent de plusieurs joueurs en autres: Basile Boli, Joseph-Antoine Bell,Marcel Desailly, Grégory Coupet, Abedi Pelé, Marc-,Vivien Foé, Frédéric Kanouté, Didier Drogba, William Gallas, Samir Nasri ( depuis l’âge de 13 ans).

En 2012, il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur par le président François Hollande. Les insignes lui sont remis par le président de la République, le 9 octobre 2013, lors d’une cérémonie collective.

Le premier Sénégalais décédé du coronavirus en interne le mardi 31 mars devait quitter Dakar pour être évacué dans un avion sanitaire à Nice en France en vue des soins appropriés. Il a été inhumé le mercredi 01er avril dans un cimetière musulman à Yoff. Le Covid-19 a touché près de 50 pays en Afrique.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

« Heal by Hair », le programme de la Bluemind Foundation, obtient 227 396

€ du Fonds d’Innovation pour le Développement (FID) PARIS, le 19 septembre 2022 -/African Media Agency (AMA)/-10% …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire