évêques RDC CENCO

Reprise des pourparlers à la CENCO cette journée. L’exécutif Badibanga survivra-t-il?

C’est ce jeudi 29 décembre que devrait reprendre les pourparlers autour de la CENCO au centre inter diocésain; discussions sur les points des divergences entre délégués signataires de l’accord du 18 octobre et les non signataires. Un nouvel accord devrait être conclu entre les deux parties ce vendredi 30 décembre. Le rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a présenté quelques propositions sur la gestion du pays post 19 décembre 2016, après expiration du mandat du chef de l’État et prochainement de l’Assemblée nationale. Les deux institutions issues des élections de 2006 étant elles aussi au mandat.

Pour la plateforme dirigée par Tshisekedi, il faut un rééquilibrage dans la gestion du pouvoir entre les deux grandes forces politiques en présence : les signataires et non signataires. Le rassemblement a aussi proposé la décrispation politique qui passe par la libération des prisonniers politiques et la cessation des poursuites judiciaires contre les acteurs politiques de l’opposition, notamment. La refonte de l’équipe dirigeante de la CENI… Concernant la direction de l’exécutif national, c’est au rassemblement que doit revenir la primature, et pas un opposant issu d’autres plateformes politiques.

Dans ce contexte, la survie du gouvernement Badibanga devient hypothétique. Certains avertis le présentaient déjà en sursis. Par ailleurs, les membres de l’équipe Badibanga ne se découragent pas. Ils se sont déjà mis au travail. Aux affaires étrangères, She Okitundu a momentanément calmé les tensions au sein de son administration gréviste, au sport Willy Bakonga s’attèle à la reprise du championnat national suspendu il y a peu par son prédécesseur Denis Kambayi. Les non promus, même du coté MP ou autres signataires attendent beaucoup de ces pourparlers à la CENCO.

Si pour Tryphon kinkey Mulumba, le gouvernement Badibanga n’a pas tenu compte de la sociologie, de l’équilibre géopolitiques, le grand Bandundu, province qui avait massivement voté pour Kabila en 2006 et 2011 est botté en touche, c’est en monnaie de singe qu’il a été rémunéré. Il n’a que deux représentants, pendant que le Katanga en a plus de 7. Certains signataires non promus murmurent hors micro. Ceux jadis qui pour la plupart s’opposaient au modus operandi du rassemblement et du front pour le respect d la constitution mais attendent une issue meilleure du centre interdiocésain pour se repositionner. Du côté du rassemblement, il serait difficile pour ce regroupement concéder la primature au profit de samy Badibanga. C’est une ligne rouge, a-t-on précisé. Il y aura aussi cogestion des exécutifs provinciaux a dit le rassemblement.

Joel Nz

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC : Le gouverneur du Sud-Kivu nomme un nouveau ministre des Mines

RDC : Le gouverneur du Sud-Kivu nomme un nouveau ministre des Mines

Le député provincial Koko Chirimwami Akeem est désormais le nouveau Ministre provincial des Mines, Hydrauliques …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire