mama-yemo

Santé : Le mot d’ordre de la grève des médecins respecté

Les personnels de santé de la République Démocratique du Congo ont lancé un mouvement de grève ce lundi 12 juillet sur tout le territoire national pour revendiquer notamment l’amélioration des conditions de leur vie, ainsi que la promotion de certains d’eux en différents grades.

A l’hôpital général général de référence de Kintambo dans la commune portant le même nom par exemple, ce mot d’ordre a été respecté après des négociations ratées entre le banc gouvernemental et les syndicats des médecins du Congo.

Dans les couloirs de cette institution de santé, les mouvements n’ont pas été habituels, où seuls quelques infirmiers étaient visibles avec un nombre réduit des médecins qui ne s’occupent que des cas extrêmement urgents.

Pour le Docteur Patrick Boloko, Secrétaire exécutif du Syndicat National des médecins (SYNAMED) Kinshasa, cette injustice doit cesser.

 »C’est après une réunion avec le banc gouvernemental que la base a décidé de maintenir le lancement de cette grève aujourd’hui car les résolutions ont été toujours les mêmes et sans résultat. Le professeur touche plus de deux millions de dollars et le médecin rien que 450 $ alors que ce dernier a les mêmes charges que le premier. Pourquoi cette injustice ? Cela doit cesser », a-t-il dit à Matininfos.net

Par ailleurs, il invite ses collègues médecins de par tout en RDC de respecter le mot d’ordre car les récalcitrants seront punis par l’article 34 de leur règlement d’ordre intérieur.

 »La fin de cette grève ne dépendra que du gouvernement », poursuit le Docteur Patrick Boloko.

Il faut noter que cette grève a été lancée dans toutes les provinces du pays.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Muhindo Nzangi

ESU: 16 universités jugées viables pour organiser les études dans la faculté de médecine!

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universiade (ESU) Muhindo Nzangi Butondo a, dans une note …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire