rassemblement-mp

Crise au sein du rassemblement: bientôt l’unanimité autour du tandem Félix tshisekedi et pierre lumbi

En république démocratique du Congo, les acteurs politiques sont à ce jour comparés aux artistes musiciens du même pays. Le rassemblement est actuellement composé de plusieurs « wenge ».

Si pour certains analystes politiques cette crise est si grave et risquerait de renvoyer l’accord de la saint sylvestre aux calendes grecques, pour Christophe Lutundula, elle n’est pas si grave comme le dramatisent les médias. Il s’agit bel et bien selon ce haut cadre du g7 d’une crise au sein d’une plateforme du rassemblement à savoir la dynamique de l’opposition. Pour Christophe Lutundula, le rassemblement des forces politiques au changement est fait des plateformes et non des partis politiques. Seule l’udps avait signé l’acte de Genval comme parti politique. Les autres signatures furent celles des plateformes.

A ce jour, note ce cadre du g7, il existe 3 dynamiques de l’opposition. La première, celle modérée par Martin fayulu, la deuxième celle pilotée par Gilbert kiakwama et la troisième, celle de Patrick Mayombe, signataire de l’accord de la cité de l’Union africaine et de surcroit, ministre dans le gouvernement badibanga.

A ce jour, les différentes plateformes du rassemblement s’inclinent devant le leadership de Félix tshisekedi et pierre lumbi.

Pour rappel en effet, quelques heures après la désignation du tandem Félix tshisekedi et pierre lumbi, c’est d’abord Martin fayulu qui a fustigé la manière dont cette désignation a été faite. Néanmoins, par souci d’aller vite à l’application de l’accord pour la tenue des élections dans le délai fixé, ce dernier a pris acte de la désignation de Félix tshisekedi et pierre lumbi.

Selon les sources proches de matininfos.net, plusieurs autres acteurs en conflits se sont mis d’accord : le g14 et lisanga bonganga ne posent plus problème. Il ne reste que la bande olengankoy avec laquelle Félix tshisekedi et pierre lumbi continuent de discuter en coulisse.

Cette adversité au sein du rassemblement met en mal la continuité des travaux des arrangements particuliers à la cenco. Cette dernière comme la monusco interpellent les membres de cette plateforme politique à mettre un peu d’eau dans leurs vins. Hier, c’était la majorité qui bloquait la mise en oeuvre de l’accord de la saint sylvestre, aujourd’hui, ce sont ceux qui criaient haut et fort derrière la casquette du sphinx de limete « le peuple d’abord » qui se disputent pour les postes et leurs propres intérêts.

Le peuple meurtri, ne sait plus à quel saint se vouer. Une question nous vient à l’esprit. La population congolaise peut-elle encore compter sur ses politiques? La réponse aujourd’hui la plus répandue est « non ». Impuissants ou comiques, ne reste aux politiques que le choix de leur indignité. Ils passent leur temps à promettre l’impossible puis le réel les rattrape. Ils sont donc les premières victimes de leur cynisme.

Aux uns et aux autres de comprendre que le temps ne suspend sa marche pour le souverain primaire que pour le politique.

Joël imbole

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC/Célébration 30 juin 2022: l'hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

RDC/Célébration 30 juin 2022: l’hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

La République Démocratique du Congo célèbre le 62eme anniversaire de son accession à l’indépendance ce …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire