CENCO

Les points qui achoppent les discussions à la CENCO : gestion des ministères de souveraineté

Discussions sur les arrangements particuliers au centre interdiocésain n’ont pas connu d’avancée significative la journée de vendredi et samedi avant midi. Les travaux sont au retenti depuis… Au cœur du débat, la gestion des portefeuilles, notamment les ministères de souveraineté. Ici, on cite les ministères de l’intérieur, celui des affaires étrangères, de la justice et celui de la défense. Le rassemblement voudrait un partage équitable et équilibré de ces 4 portefeuilles. C’est-à-dire que si le camp des signataires gère les ministères des affaires étrangères et celui de la défense, les non doivent occuper ceux de l’intérieur et de la justice et vice versa. Un épineux dossier pour les signataires, en tête la MP qui voit à ce partage une façon de perdre sa main mise sur les dossiers clés de la république. « Les discussions sur la gestion des ministères de souveraineté et stratégiques qui pose problème. La MP et ses alliés ne veulent pas céder. Mais nous aussi tenons absolument à avoir le contrôle des deux de ces portefeuilles pour éviter à ce que un camp prenne en otage l’accord », dit Joseph Olengha Nkoy. Le président des FONUS est toutefois optimiste. « C’est un dossier mineur et nous osons croire que les choses iront de l’avant dans un bref délai ».

« Les travaux vont se poursuivre en commission et en informel pour que nous allions de l’avant », dit Vital Kamerhe, délégué signataire.

  1. Les Affaires étrangères : c’est la Rdc à l’étranger, la politique extérieure, la relation avec les autres pays, les organismes du système des nations unies…ce portefeuille dans tous les pays du monde est sous contrôle total du chef de l’État de qui dépend le ministre.
  2. Défense : gestion des forces armées, assurer la protection des frontières… Ce portefeuille fut occupé par le RCD à l’époque de 1+4.
  3. Intérieur : gère la territoriale, l’étendue nationale et sa sécurité.
  4. Justice

Le Rassemblement exige aussi un partage équitable des ministères dits stratégiques. Tels ceux du Plan, Budget, Finance, Infrastructures, Économie, Fonction Publique, Commerce, Affaires Foncière, Éducation, Santé. Proposition que n’approuve pas pour l’heure la composante signataire de l’accord du 18 octobre, en tête la MP. Sur ce point, les discussions vont se poursuivre mercredi, le temps de passer le weekend et les fêtes des héros nationaux. Par ailleurs, différentes sources indiquent que les discussions se poursuivent en informel sur proposition des prélats.

KN

 

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC/Célébration 30 juin 2022: l'hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

RDC/Célébration 30 juin 2022: l’hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

La République Démocratique du Congo célèbre le 62eme anniversaire de son accession à l’indépendance ce …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire