CENI

Evalué initialement à 1.4 milliards de dollars, la CENI exige désormais près de 2 milliards dollars pour organiser les élections. Nagaa monte les enchères?

La CENI a revu à la hausse son budget pour organiser les élections. Corneille Nangaa, président de la centrale électorale exige désormais 1.8 milliards de dollars américains pour organiser l’ensemble du processus d’élections. Il l’a dit au cours d’un point de presse mardi à Kinshasa. Un budget qui est revu à la hausse, alors que le pays souffre à mobiliser les recettes, que les caisses de l’État sont presque vides, suite à la chute des cours des matières premières. Mais il convient de dire que le prix du cuivre commence à reprendre de la valeur depuis plus d’un mois. L’État congolais doit y veiller et arrêter de se lamenter.

Pourquoi revoir ce budget à la hausse?

A la CENI, on avance les raisons de la compression de temps et des différents scrutins tel que souhaité par les acteurs politiques. C’est le cas de la tenue des élections présidentielle, législatives nationale et provinciales. Cependant, certains esprits s’étonnent de cette prévision et y voient une manœuvre savamment monté pour compliquer ce processus qui du reste est malmené.

Il était aussi question, pour Nangaa de dire où en est-il avec la confection du calendrier électoral tel que recommandée par les conclusions du dialogue national de la cité de l’UA. Nangaa a laissé entendre que le calendrier était techniquement prêt, mais il attendait des amendements des parties prenantes au processus électoral, notamment majorité présidentielle et rassemblement. Ce dernier exige dans un premier temps la refonte du bureau de la CENI. La plateforme présidée par Tshisekedi voudrait, pour le compte de l’opposition changé la composition des membres du bureau et de la plénière de la CENI, car, à ses yeux, les dirigeants actuels travaillent tous pour le compte de la majorité.

KN

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC : Le gouverneur du Sud-Kivu nomme un nouveau ministre des Mines

RDC : Le gouverneur du Sud-Kivu nomme un nouveau ministre des Mines

Le député provincial Koko Chirimwami Akeem est désormais le nouveau Ministre provincial des Mines, Hydrauliques …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire