Idées fausses sur les rapports de crédit

UMOA, Le 23 Décembre 2020,-/African Media Agency (AMA)/- La lutte contre les idées fausses sur les rapports de crédit et la santé financière est une étape essentielle vers un bon crédit et un avenir meilleur.

Apprendre à connaître ses antécédents de crédit, son score de crédit et savoir comment améliorer sa situation financière peut sembler un processus éprouvant. Mais ce n’est pas forcément le cas. L’étape la plus importante consiste à mieux vous informer sur les faits et les idées fausses qui pourraient contribuer à vous faire hésiter, voire vous décourager. Voici les principales idées fausses concernant les rapports de crédit, qui ont été révélées. 

  1. Il vaut mieux savoir que de ne pas savoir

La connaissance des informations contenues dans votre rapport de crédit est un élément important de votre santé financière et de votre solvabilité globale. Les informations dont vous avez connaissance peuvent changer et s’améliorer, alors que les ignorer peut avoir un impact négatif sur vos tentatives d’obtenir un crédit à l’avenir. Il n’a jamais été aussi facile de connaître votre situation de crédit, car vous pouvez obtenir gratuitement un rapport de crédit par an auprès de votre bureau de crédit local.

  1. Un salaire important, un meilleur crédit

Votre rapport de crédit et son état n’ont rien à voir avec le montant de vos revenus ou le titre de votre emploi, mais plutôt avec votre capacité à payer vos obligations financières de manière constante, chaque mois, à temps et dans leur intégralité. Toutefois, les fournisseurs de crédit vous demanderont des informations sur votre salaire afin d’évaluer votre capacité financière avant de vous accorder un prêt. 

  1. Le crédit dépend de votre origine raciale

Votre rapport de crédit contient des informations personnelles telles que votre nom, vos coordonnées, votre adresse, votre état civil et vos antécédents en matière de crédit. Il ne contient pas d’informations sur la race, les choix religieux ou culturels et/ou les préférences sexuelles. Ces informations n’ont aucune incidence sur votre note de crédit. 

  1. Mon conjoint / partenaire a un bon score de crédit, je n’en ai donc pas besoin

Les rapports de crédit ne sont pas mixtes ou conjoints, chaque personne doit avoir son propre rapport de crédit. Si vous et votre partenaire ou conjoint avez une dette commune, cette dette apparaîtra sur vos deux rapports de crédit et la gestion de celle-ci peut affecter vos deux scores. Si vous demandez un prêt ensemble, vos deux scores et vos antécédents de crédit seront examinés. 

  1. Avoir un mauvais crédit aujourd’hui signifie qu’il sera toujours mauvais

La prise en charge de votre avenir financier dépend en grande partie du fait que vous preniez le contrôle de votre rapport de crédit le plus tôt possible. Pour commencer, assurez-vous de ne pas vous soustraire à vos obligations financières. Veillez à payer vos factures à temps. Si vous avez une facture en retard ou une dette impayée, prenez des dispositions pour la régler le plus rapidement possible. En outre, établissez un budget en fonction de vos revenus et de vos moyens et veillez à vous y tenir, en vivant selon vos moyens et non selon vos désirs. 

Donnez-vous les moyens de vous constituer un bon et solide historique de crédit afin d’avoir un meilleur accès au crédit pour une meilleure vie financière. 

Vous avez droit à un rapport de crédit gratuit par an de la part de CREDITINFO WEST AFRICA.

Comment accéder à votre rapport de crédit
Contactez CREDITINFO WEST AFRICA, le bureau de crédit local pour votre dossier de crédit ; +225 22.41.16.69 ou https://uemoa.creditinfo.com

Distribué par African Media Agency (AMA) pour La BCEAO.

À propos de la BCEAO

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Institut d’émission commun aux huit (8) Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), est un établissement public international dont le siège est à Dakar, au Sénégal. Créée le 12 mai 1962, elle réunit le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. 

La BCEAO jouit du privilège exclusif de l’émission monétaire sur l’ensemble des Etats membres de l’UMOA. Elle est investie de missions fondamentales consistant à : (i) définir et mettre en oeuvre la politique monétaire au sein de l’UMOA, (ii) veiller à la stabilité du système bancaire et financier de l’UMOA, (iii) promouvoir le bon fonctionnement et assurer la supervision et la sécurité des systèmes de paiement dans l’UMOA, (iv) mettre en oeuvre la politique de change de l’UMOA dans les conditions arrêtées par le Conseil des Ministres et enfin (v) gérer les réserves officielles de change des Etats membres de l’UMOA. 

Outre ces missions fondamentales, la Banque Centrale peut conduire, dans le respect de l’équilibre monétaire, des missions ou projets spécifiques. Le projet de promotion des Bureaux d’Information sur le Crédit (BIC) dont la mise en œuvre lui a été confiée en 2013 par les Hautes Autorités de l’Union, entre dans ce cadre.

Pour plus d’information sur la BCEAO, visitez  https://www.bceao.int

À propos d’IFC
Membre du Groupe de la Banque mondiale, IFC est la plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé dans les pays en développement. 

IFC travaille avec le secteur privé dans les pays en développement afin de contribuer à créer des opportunités pour tous. 

IFC utilise et mobilise ses produits et services, ainsi que ceux des autres institutions du Groupe, afin d’apporter des solutions de développement adaptées aux besoins de ses clients. Ses ressources financières, son expertise technique, son expérience mondiale et sa culture de l’innovation lui permettent d’aider ses partenaires à surmonter leurs difficultés financières, opérationnelles ou politiques. 

Dans un contexte d’accès limité aux capitaux, IFC apparaît comme une source mais aussi un levier de financement, de connaissance et de partenariats de long terme, qui aident les clients à surmonter les contraintes auxquelles ils sont confrontés en matière d’investissement, d’infrastructure, de qualification et de réglementation. 

IFC parvient à mobiliser, auprès de tiers, des ressources considérables au profit de ses projets. En s’engageant dans des environnements difficiles et en parvenant à mobiliser des financements privés, IFC est en mesure d’élargir son influence et d’avoir un impact sur le développement qui va bien au-delà de ses ressources directes.

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site internet: www.ifc.org/

A propos du Bureau d’Information sur le Crédit

Un Bureau d’Information sur le Crédit ou Credit Bureau est une institution qui :

  • collecte auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers (sociétés d’électricité, d’eau et de téléphonie mobile), des données disponibles sur les antécédents de crédit ou de paiement d’un emprunteur ;
  • traite les informations collectées à l’aide de techniques (statistiques, informatiques…) appropriées ; commercialise les produits dérivés de ces informations traitées (notamment des rapports de solvabilité et des scoring) auprès, entre autres, d’établissements de crédit.

Pour plus d’information sur CREDITINFO WEST AFRICA, visitez  https://uemoa.creditinfo.com 

The post Idées fausses sur les rapports de crédit appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Atteindre les 1,35 milliard de consommateurs africains avec des contenus rédigés dans les langues locales les plus parlées de la région, selon Pronto Translations

En ciblant les consommateurs, le message doit inclure les langues locales pour atteindre les 76 …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire