kananga - vue aerienne

Kasaï Central : Les officiers de l’armée et de la police outillés sur les approches de résolution pacifique des conflits

La commission diocésaine justice et paix (CDJP) et Travail et Droit de l’homme (TDH) en partenariat avec l’ONG INTERPEACE, ont clôturé vendredi 26 juin 2020, l’atelier des officiers de l’armée et de la police et des agents de renseignement sous le thème « DIALOGUE ET DO NO HARM ». Une dizaine des personnes ont pris part à cette activité.

Durant 4 jours de formation, soit du 23 au 26 juin 2020, il a été question de contribuer au renforcement de capacités des forces de sécurité et de l’ordre afin de rendre plus efficient leur engagement pour la paix, et notamment la transformation pacifique des conflits au niveau de leur ressort.

Pour Maguy BANKADOWA , sous lieutenant de l’armée qui a pris part à ce renforcement des capacités, a tenu à exprimer sa gratitude aux formateurs et organisateurs tout en leur promettant de répercuter cette formation et les demandant de multiplier ce genre de formation.

« Je suis parvenu à savoir les approches par où nous pouvons passer pour arriver au dialogue, j’ai connu ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire. J’invite mes collègues à mettre en action tout ce que nous venons d’apprendre ici, que ça ne reste pas dans cette salle, et je demande aux organisateurs que ça ne soit pas la première et la dernière fois car la répétition est la mère des sciences » a-t-elle dit.

De son côté, Sage Mulinda , chef de projets de INTERPEACE, a remercié les participants pour leur assiduité, tout en leur demandant d’exploiter continuellement les modules de formation en vue de répercuter cette formation.

« Nous souhaitons que cette formation et les modules de formation, ne puissent pas rester dans le tiroir mais que ça soit exploité et comme vous aviez souhaité de continuer de restitution et même certaines séances pour répercuter cette formation à la communauté » a-t-il expliqué.

Pour rappel, depuis l’année 2016, le territoire de Dibaya, particulièrement et la région du Kasaï de façon générale, a été en proie à une violence armée sans précédent due aux affrontements entre les miliciens du chef Kamuina Nsapu et les forces de l’ordre.

Dans le soucis de consolider la paix et renforcer la cohésion et la confiance entre les communautés ainsi qu’avec les autorités et les forces de l’ordre, l’ONG INTERPEACE a en partenariat avec TDH, CDJP et APC, travaillait sur la facilitation de dialogues et de la médiation dans le Kasaï et Kasaï-Central.

Jules Ninda

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire