La start-up d’Assurtech OKO lève 1,2 millions de dollars pour permettre aux petits exploitants agricoles africains de bénéficier d’une assurance innovante.

KAMPALA, Ouganda, Le 22 Avril, 2021 -/African Media Agency(AMA)/- OKO, une start-up d’assurtech ayant pour ambition d’offrir une assurance agricole inclusive visant à sécuriser les revenus des agriculteurs à travers l’Afrique, a obtenu un financement d’amorçage à hauteur de 1,2 millions de dollars lors d’une levée de fonds. Cette levée de fonds a été conduite par Newfund et ResiliAnce ; Mercy Corps Venture, Techstars, ImpactAssets et RaSa ont également participé à l’opération.

La start-up, opérant actuellement au Mali et en Ouganda, se sert de données satellitaires et de services mobiles de transfert d’argent (mobile money) pour concevoir des produits d’assurance automatisés destinés aux agriculteurs dont les champs sont touchés par des conditions météorologiques défavorables – notamment la sécheresse et les inondations. Grâce à ce nouveau financement, OKO entend renforcer sa présence au Mali et en Ouganda et étendre son offre à d’autres marchés africains, à commencer par la Côte d’Ivoire.

« L’agriculture est de loin la principale source d’emploi en Afrique, avec environ 33 millions d’exploitations agricoles. Et pourtant, les agriculteurs sont privés de services financiers de base comme les assurances et les prêts », fait remarquer Simon Schwall, fondateur d’OKO. « Nous nous servons de la technologie pour résoudre ce problème et sécuriser les revenus de ces agriculteurs ».

La société compte déjà environ 7 000 clients au Mali et a indemnisé l’an dernier plus de 1 000 agriculteurs touchés par les inondations. Les clients d’OKO cultivent généralement du maïs, du coton, du sésame, du sorgho ou du mil. OKO travaille également avec les agro-industries afin de les aider à atteindre leurs objectifs en termes de durabilité et à renforcer les relations avec leurs fournisseurs. Des projets pilotes ont été menés à bien avec ABInBev et Touton en Ouganda.

Cette vision a convaincu Augustin Sayer, partenaire chez Newfund, de soutenir OKO : « Nous pensons que les progrès récents de l’internet des objets (IoT) ainsi que la disponibilité des données conduiront à l’essor de l’assurance paramétrique en Afrique, au bénéfice des populations locales. Simon et son équipe ont posé des bases solides au Mali, à partir desquelles OKO peut maintenant se développer dans de nouveaux pays et proposer de nouveaux produits d’assurance ».

OKO est fière de proposer l’offre d’assurance récolte la plus inclusive qui puisse exister. Tout ce dont les agriculteurs ont besoin pour se connecter à OKO, c’est d’un téléphone (pas besoin de smartphone) : ils peuvent composer un code court afin d’obtenir plus d’informations et payer par le biais de services mobiles de transfert d’argent. Pour atteindre ce niveau d’accessibilité, la société collabore avec des opérateurs mobiles. « OKO a tiré pleinement parti de la plateforme Orange Money pour offrir un service à la fois innovant et inclusif », déclare Aicha Touré, directrice générale d’Orange Money au Mali.

Et Daniel Block de Mercy Corps Ventures d’ajouter : « Bien que d’autres micro-assurances pour les agriculteurs existent, nous avons été impressionnés par la capacité d’OKO à collaborer avec un opérateur panafricain tel qu’Orange et à établir un lien direct avec le consommateur, ce qui permet un engagement utilisateur plus fort et le développement de produits complémentaires à l’avenir. »

Les services proposés par OKO sont reconnus par les régulateurs et ont remporté le Fintech Showcase Award, décerné par l’Alliance pour l’Inclusion Financière, représentant les régulateurs financiers des pays émergents ainsi que le prix PME de l’UIT, l’organe directeur des télécommunications.

Concernant les prochains défis devant être relevés par OKO, Simon Schwall déclare sans ambages : « Nous devons trouver davantage de partenaires capables de proposer notre produit aux agriculteurs, qu’il s’agisse d’ONG, d’acteurs du secteur agro-industriel, d’opérateurs de téléphonie mobile ou de programmes gouvernementaux. Nous avons la preuve que notre solution fonctionne et répond à un besoin important. Nous devons maintenant mettre le cap sur l’étape suivante ».

Le contenu de la vidéo est disponible ici

Distribué par African Media Agency (AMA) pour OKO.

A propos d’OKO :

OKO assure la sécurité des revenus des agriculteurs des pays émergents grâce à des solutions d’assurance automatisées. Ses services sont accessibles à toute personne disposant d’un téléphone. Le paiement des indemnités de sinistre est automatisé à l’aide des données et images satellites. OKO a bénéficié du programme Techstars en 2018 et fait partie des 50 solutions les plus prometteuses pour l’inclusion financière (Inclusive50) dans le classement établi par Visa et MetLife Foundation pour l’année 2020.

La société est présente au Mali et en Ouganda, et prévoit d’étendre ses actions à de nombreux marchés dans les années à venir.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.oko.finance ou suivez OKO sur LinkedInTwitterYouTube et Facebook.

À propos de Newfund:

Newfund est un fonds d’investissement early-stage avec une double implantation en France et aux Etats-Unis. Depuis notre lancement en 2008, nous avons constitué un portefeuille de plus de 90 start-up. Nous investissons en seed des premiers tickets de 250k€ à 1M€ en support d’un premier développement à l’international et nous accompagnons dans la durée les entrepreneurs en follow on.

A propos de ResiliAnce

ResiliAnce est le fonds d’investissement en capital d’entreprise qui accélère la transformation numérique, économique et durable

des systèmes agro-industriels mondiaux. Nous recherchons des solutions technologiques audacieuses pour construire des modèles commerciaux résilients avec un impact social et environnemental positif tout au long de la chaîne de valeur agroalimentaire. Grâce à nos réseaux internationaux uniques et notre expertise en gestion des risques, en particulier dans les pays tropicaux, nous mettons à disposition le capital et le parrainage, pour propulser les start-ups naissantes vers l’étape supérieure.

À propos de Mercy Corps Ventures:

Mercy Corps Ventures tire parti des ressources mondiales et de la portée d’une agence de développement de premier plan pour fournir aux entreprises à fort impact des capitaux d’investissement, un soutien à valeur ajoutée et des partenariats catalytiques afin qu’elles puissent adapter des solutions aux populations mal desservies sur des nouveaux marchés fragiles.

Contact média : [email protected], +972584771405

The post La start-up d’Assurtech OKO lève 1,2 millions de dollars pour permettre aux petits exploitants agricoles africains de bénéficier d’une assurance innovante. appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Libye : l’accès à l’eau potable de centaines de milliers de personnes menacé par le vandalisme des installations

Le vandalisme des systèmes d’eau en Libye prive les enfants et leurs familles d’eau et …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire