Les facteurs qui continueront à influencer le marché camerounais des transferts de fonds en 2023

Par Imane Charioui, directrice de l’Afrique francophone et du Moyen-Orient, WorldRemit

YAOUNDÉ, Cameroun, 19 janvier 2023 /African Media Agency/– Au cours de la dernière décennie, le marché des transferts de fonds transfrontaliers a connu d’énormes changements, passant d’offres traditionnelles à des méthodes de paiement beaucoup plus rapides, faciles et sûres, grâce aux avancées technologiques.

Avec l’essor de la mondialisation et des migrations, suivi par la demande de solutions de paiements transfrontaliers, les entreprises fintech ont changé la donne en développant des solutions numériques pour leurs clients. 

Ce changement a un impact positif sur le secteur financier et améliore la vie de millions de personnes en Afrique subsaharienne. Au cours du premier semestre 2022, les envois de fonds au Cameroun, via WorldRemit, ont été évalués à 75 millions de livres sterling, en raison du besoin rapide d’envois de fonds par voie numérique dans le monde entier, suite à la pandémie de COVID-19.

En 2023, il est prévu que l’industrie des transferts de fonds continue d’évoluer à un rythme rapide grâce aux innovations dans le secteur des fintechs. Cela se fera dans un environnement économique de plus en plus difficile avec une augmentation continue du coût de la vie et de l’inflation à travers le monde.

Avec ces facteurs à l’esprit, l’experte en transferts de fonds Imane Charioui, directrice de l’Afrique francophone et du Moyen-Orient, WorldRemit, partage quelques idées sur ce à quoi il faut s’attendre sur le marché camerounais des transferts de fonds en 2023. 

Transactions sans espèces et services d’argent mobile

La technologie mobile change la donne au niveau mondial en matière de transferts de fonds, car elle supprime la nécessité d’avoir des succursales physiques coûteuses. Au Cameroun, l’infrastructure numérique a considérablement évolué, le mobile jouant un rôle clé et constituant le principal canal de connectivité. Par exemple, le taux de couverture de la population mobile pour la 2G est de 96 %, 85 % pour la 3G et 53 % pour la 4G.

En 2020, la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a révélé que le Cameroun détenait à lui seul 64,8 % de tous les comptes actifs de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Cela représentait près de trois fois le nombre de comptes de mobile money détenus par les Congolais (7,1 millions) et près de dix fois le nombre de comptes détenus par les Gabonais (2,7 millions). 

Par ailleurs, le Cameroun a également confirmé son leadership sur le marché des paiements électroniques de la CEMAC en enregistrant le plus grand nombre de transactions, soit 73,13%. 

L’engagement accru du public envers la technologie et l’adoption d’outils numériques sont des étapes positives pour l’économie numérique croissante du Cameroun et l’avenir de son écosystème fintech en 2023.

Utilisation accrue des sociétés de transfert d’argent (MTO)

Les outils de transfert d’argent en ligne faisant de plus en plus partie du mode de vie des gens, les transferts d’argent en ligne continueront de progresser régulièrement en 2023. Cependant, la probabilité que d’autres développements internationaux défavorables persistent en 2023 est élevée et le rythme des transferts de fonds vers l’Afrique subsaharienne pourrait se ralentir à 3,9 % par rapport à la progression de 16,4 % de 2021.

Cela est dû à l’assombrissement des perspectives économiques et à la contraction attendue des salaires réels aux États-Unis et en Europe, où la hausse de l’inflation devrait avoir un impact sur les régions où résident les migrants camerounais. Cependant, l’accessibilité de la nourriture et la détérioration des revenus réels dans les États africains indiquent toujours la nécessité d’un soutien financier de la diaspora.

Ainsi, les MTO tels que WorldRemit continueront à fournir des services essentiels à de nombreuses familles camerounaises dans le besoin. ”Chez WorldRemit, 90 % de l’argent transféré au Cameroun est envoyé en quelques minutes. Cela élimine les longues périodes d’attente et les complexités des processus traditionnels de transfert de fonds. Les destinataires obtiennent leur argent en toute sécurité par le biais des diverses options de WorldRemit conçues pour différents services tels que les banques de confiance, l’argent mobile et les points de retrait en espèces,” a déclaré Imane.

Les MTO continueront à aider les communautés de différents pays à rester en contact avec leurs proches grâce à un soutien financier. Les envois de fonds constituent l’épine dorsale de l’économie de nombreux pays en développement, et les MTO continueront à jouer leur rôle dans l’augmentation des flux de ces envois.

Pour plus d’informations, visitez

Distribué par African Media Agency (AMA) pour WorldRemit.

A propos de WorldRemit

Nous sommes l’une des principales entreprises mondiales de paiements et, avec Sendwave, nous faisons partie de Zepz, un groupe qui regroupe deux marques mondiales de paiements.

Nous avons bouleversé un secteur jusqu’alors dominé par des acteurs traditionnels hors ligne en proposant des transferts d’argent internationaux en ligne – les rendant plus sûrs, plus rapides et moins coûteux. Nous envoyons actuellement des fonds depuis 50 pays vers des destinataires dans 130 pays, nous opérons dans plus de 5 000 couloirs de transfert d’argent dans le monde et nous employons plus de 1 200 personnes dans le monde.

Du côté des expéditeurs, WorldRemit est 100 % numérique (sans espèces), ce qui accroît la commodité et renforce la sécurité. Pour ceux qui reçoivent de l’argent, la société offre un large éventail d’options, notamment le dépôt bancaire, l’encaissement d’espèces, le rechargement de temps d’antenne mobile et l’argent mobile.

Soutenue par Accel, TCV et Leapfrog, WorldRemit a son siège à Londres, au Royaume-Uni, et des bureaux régionaux aux États-Unis, en Pologne, au Canada, en Australie, à Hong Kong, à Singapour, en Malaisie, aux Philippines, en Afrique du Sud, au Somaliland, en Ouganda, au Kenya, au Rwanda, en Tanzanie, au Zimbabwe et en Belgique.

www.worldremit.com 

Contact Media

Bureau de presse-WorldRemit

media@worldremit.com

The post Les facteurs qui continueront à influencer le marché camerounais des transferts de fonds en 2023 appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

La Commission de consolidation de la paix discute comment arriver à une paix durable au Soudan du Sud

MINUSS Des familles déplacées ayant fui la violence s’abritent à Tambura, au Soudan du Sud …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire