La revue Nature publie un article sur le dépistage de la COVID-19 par mélange d’échantillons

KIGALI, Rwanda, le 21 Octobre 2020 -/African Media Agency (AMA)/- Un article intitulé « A pooled testing strategy for identifying SARS-CoV-2 at low prevalence » a été publié par la revue Nature Magazine, suite à une étude menée au Rwanda. Menée par des chercheurs de l’Institut Panafricain des Sciences Mathématiques (AIMS), du groupe de travail COVID-19 au Rwanda et de l’Université du Rwanda, l’étude présente une méthode efficace et rentable pour optimiser les dépistages.

Cette approche de dépistage par mélange d’échantillons est le fruit d’un travail mené par le Prof Wilfred Ndifon, Directeur scientifique chez AIMS, mathématicien épidémiologiste et théoricien principal de l’étude : « pour pouvoir contrôler la COVID-19, il faut prélever des échantillons de manière intelligente et les tester ; régulièrement, rapidement. Nous avons développé une méthode qui peut améliorer la capacité des pays à effectuer des tests de manière extensive et régulière à moindre coût », a-t-il déclaré.

« Avant la découverte de cette nouvelle méthode, nous testions une moyenne de 1500 échantillons par jour, ce qui nous permettait de fournir des résultats dans les 48 heures. Maintenant, avec les analyses par mélange d’échantillons, nous testons environ trois fois plus d’échantillons et les patients reçoivent les résultats en une journée», a déclaré le Prof Leon Mutesa, membre du groupe de travail COVID-19 du Rwanda et expérimentateur principal de l’étude, qui est également généticien médical et Directeur du Centre de Génétique Humaine de l’Université du Rwanda.

« La recherche est l’un des piliers les plus essentiels de l’écosystème de transformation d’AIMS, et cette étude est une nouvelle démonstration de l’application des mathématiques aux problèmes du monde réel » a déclaré Lydie Hakizimana, PDG intérimaire d’AIMS. « Nous sommes ravis que les conclusions de cet article, corédigé par notre Directeur scientifique, Wilfred Ndifon, et par le Fondateur et Président du Conseil d’administration d’AIMS, Neil Turok, contribuent à détecter et à freiner la propagation de la COVID-19 au Rwanda et ailleurs ».

L’étude introduit un nouvel algorithme mathématique pour optimiser le regroupement des échantillons, le groupe de personnes à tester étant représenté par un ensemble de points disposés dans un hypercube, avec trois points de chaque côté. L’idée est de tester chaque tranche, et s’il y a un seul individu infecté dans le groupe, alors les tranches positives indiqueront la position de cette personne dans l’hypercube. Avec les essais de terrain en cours au Rwanda et en Afrique du Sud, l’utilisation de la méthode de dépistage par mélange d’échantillons à grande échelle pour surveiller étroitement et continuellement l’infection dans une population offre une voie prometteuse pour le contrôle à long terme de la COVID-19. Lire la publication ici. Suivez l’explication de la méthode par les scientifiques ici.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l’Institut Panafricain des Sciences Mathématiques (AIMS).

À Propos d’AIMS
Fondé en 2003, l’Institut Panafricain des Sciences Mathématiques (AIMS) est un réseau panafricain de centres d’excellence pour la formation universitaire en sciences mathématiques, la recherche et l’engagement du public dans les STIM. Avec des centres en Afrique du Sud, au Sénégal, au Ghana, au Cameroun et au Rwanda, AIMS dirige la transformation socio-économique de l’Afrique à travers une formation scientifique innovante, la recherche de pointe, la prospective stratégique et la conception de politiques. Avec des programmes académiques et non académiques conçus par des experts et comprenant des Centres d’Excellence, des Centres de Recherche, l’Initiative Industrielle d’AIMS et la Formation des Enseignants sensible au genre, AIMS a également créé deux initiatives essentielles : Quantum Leap Africa, un groupe de réflexion sur la révolution quantique à venir et le Next Einstein
Forum pour propulser l’Afrique sur la scène scientifique mondiale. Pour plus d’informations, visitez le site www.nexteinstein.org.

À Propos de l’UR
L’Université du Rwanda (UR), autrefois Université nationale du Rwanda (NUR), fondée en 1963, est un établissement d’enseignement supérieur public à but non lucratif situé à Kigali. Officiellement reconnue par le Ministère de l’Éducation du Rwanda, l’Université du Rwanda (UR) est une vaste institution mixte avec 30.000-34.999 étudiants. L’Université du Rwanda (UR) offre des cours et des programmes menant à des diplômes d’enseignement supérieur officiellement reconnus tels que des Licences, des Masters dans plusieurs filières de formation. Cette institution de 57 ans a une politique d’admission sélective (avec un taux d’admission de 60-70 %) basée sur le dossier académique et les notes passées des candidats. Ouverte aux étudiants internationaux, l’UR fournit également plusieurs infrastructures et services académiques et non académiques, notamment une bibliothèque, un logement, des installations sportives, une aide financière et des bourses, des programmes d’études à l’étranger et d’échange, des cours en ligne et des opportunités d’apprentissage à distance. Pour plus d’informations, consultez le site www.ur.ac.rw.

Contact Médias
Dr Layih Butake, Directrice intérimaire de la Communication, AIMS
[email protected]
(+221) 773235609

The post La revue Nature publie un article sur le dépistage de la COVID-19 par mélange d’échantillons appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Il faut mettre fin à la violence sexiste, une fois pour toutes, exhorte l’ONU à l’occasion de la Journée internationale

Dans le cadre de la commémoration ce mercredi de la Journée internationale pour l’élimination de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire