Info+

Le Ministère du Genre, Famille et Enfant lance le processus de rédaction du deuxième rapport pays sur la mise en œuvre du Protocole de Maputo en République Démocratique du Congo

KINSHASA, RDC, 29 Mai 2024 /African Media Agency (AMA)/- Son Excellence, Madame la Ministre du Genre, Famille et Enfant, Mireille MASANGU BIBI MULOKO a lancé officiellement le processus d’élaboration du deuxième rapport étatique sur la mise en œuvre du Protocole de Maputo en République Démocratique du Congo (RDC) lors d’une cérémonie le mardi 21 mai 2024, au Pullman Hotel.

Le lancement officiel du processus de rédaction du deuxième rapport pays sur la mise en œuvre du Protocole de Maputo en République Démocratique du Congo, a bénéficié de l’appui de Ipas RDC, une organisation non gouvernementale travaillant dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive. L’élaboration de ce rapport est conforme à l’obligation des États parties de rendre compte de la mise en œuvre du Protocole de Maputo par le biais de rapports périodiques (tous les deux ans) à la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples de l’Union africaine (CADHP).

Le deuxième rapport périodique de l’État congolais fournira des informations sur la mise en œuvre du Protocole de Maputo au niveau central et dans les différentes provinces du pays de 2016 à 2023, en abordant les défis et les opportunités liés à la promotion et à la protection des droits des femmes en RDC. 

Adopté en 2003, le Protocole de Maputo, constitue l’un des premiers cadres juridiques pour la protection des droits et des libertés des femmes et des jeunes filles en Afrique. La RDC a adhéré sans réserve au Protocole de Maputo en 2008 après adoption par le Parlement d’une loi autorisant sa ratification en 2006. La publication dans le Journal Officiel du Protocole de Maputo en 2018 lui a conféré une valeur juridique supérieure aux lois internes en la matière. 

Lors de son discours d’ouverture, S.E. Mireille MASANGU BIBI MULOKO, Ministre du Genre, Famille et Enfant a déclaré que « depuis la publication du Protocole de Maputo au Journal Officiel, la RDC a enregistré beaucoup d’avancées dans sa domestication, notamment en ce qui concerne les droits à la santé et à la reproduction. Ces avancées méritent d’être capitalisées et partagées avec d’autres nations de l’Afrique, à travers le rapport périodique. » 

Le deuxième rapport cumulé de la RDC devra faire état de la situation générale de la femme, depuis 2016 à ce jour, en se focalisant sur les thématiques recommandées, à savoir l’égalité des sexes et la non-discrimination, la protection des femmes contre toutes sortes de violences, les droits relatifs au mariage, les droits relatifs à la santé et à la reproduction, les droits économiques, sociaux et culturels, le droit à la paix, la protection des femmes pendant les conflits, les droits des femmes veuves, handicapées et en situation de détresse. 

Madame Florence BOLOKO, Coordonnatrice Nationale du Cellule d’Etudes et de Planification de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, structure en charge de piloter le processus de rédaction dudit rapport est revenue sur les prochaines étapes après la cérémonie de lancement , à savoir « l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des experts qui seront chargés de la collecte de données, à Kinshasa et en provinces, suivi de la collecte de données de terrain, de leur analyse, et de la rédaction du rapport final qui sera validé par toutes les parties prenantes avant sa transmission. »

C’est dans cette lancée que Monsieur Alphonse TSHIKA, Coordonnateur National Adjoint de la CEPFE a présenté les lignes directives édictées par l’Union Africaine pour l’élaboration du rapport étatique périodique ainsi que la feuille de route y relative. 

En effet, depuis 2022, la CEPFE a obtenu l’engagement de l’ONG Internationale Ipas d’appuyer la rédaction du deuxième rapport étatique, ainsi donc comme l’a dit Dr. Jean-Claude Mulunda, Directeur Pays de l’Ipas RDC, « nous avons hâte de voir de manière officielle et documentée les progrès réalisés ensemble avec les autres partenaires techniques et financiers, la société civile, les organisations de femmes, de jeunes, personnes à mobilité réduite, journalistes. Nous allons continuer à travailler ensemble pour amener à bout la domestication du Protocole de Maputo et améliorer les conditions de vie des femmes et filles dans notre pays. »

Distribué par African Media Agency ( AMA) pour Ipas.

A propos de Ipas RDC : 

Le bureau de Ipas en République Démocratique fait partie du réseau Ipas Impact dont le travaille s’étend sur cinq continents avec une approche globale centrée sur les besoins de celles qui recherchent des soins d’avortement. Ipas RDC construit un écosystème d’avortement durable en abordant tous les facteurs qui impactent la capacité d’une personne à accéder à l’avortement : des connaissances individuelles en matière de santé au soutien social et communautaire, en passant par un personnel de santé qualifié, en passant par le leadership politique et les lois favorables.

Contact média : 

Habygaelle Muzie, Responsable Communication, muzieh@ipas.org 

The post Le Ministère du Genre, Famille et Enfant lance le processus de rédaction du deuxième rapport pays sur la mise en œuvre du Protocole de Maputo en République Démocratique du Congo appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

La Banque africaine de développement publie les faits saillants de son rapport sur les parités de pouvoir d’achat

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 12 Juin 2024 -/African Media Agency(AMA)/-Le Groupe de la Banque africaine de développement …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire