L’Institut Pasteur de Dakar et la Fondation Mastercard annoncent un partenariat sans précédent visant à accroître la main-d’œuvre  pour la fabrication de vaccins en Afrique 

DAKAR, Sénégal le 02 Juin 2023 -/African Media Agency(AMA)/- L’Institut Pasteur de Dakar (IPD) et la Fondation Mastercard ont  annoncé un partenariat historique de 45 millions de dollars appelé MADIBA (Manufacturing in  Africa for Disease Immunization and Building Autonomy), une étape importante vers  l’autonomie de la fabrication de vaccins en Afrique. Ce projet pluriannuel, visant à développer  et à former une main-d’œuvre de classe mondiale pour soutenir la fabrication de vaccins,  établira un Centre d’Excellence en Formation pour doter les jeunes talents, en particulier les  jeunes femmes, de compétences spécialisées en recherche, fabrication, production et  distribution de vaccins. 

Implanté au Sénégal, MADIBA s’inscrit dans le cadre du “Plan Sénégal Émergent” visant à  fabriquer la moitié des produits pharmaceutiques du pays d’ici 2035, ainsi que dans l’objectif  ambitieux de l’Union africaine de répondre à 60% des besoins en vaccins du continent d’ici  2040, soit une augmentation significative par rapport au taux actuel de 0,1%. En tant que  modèle pour les futures installations de fabrication de vaccins en Afrique, MADIBA constitue  une première étape cruciale vers l’autosuffisance vaccinale en Afrique. 

En février 2023, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Africa CDC) ont  lancé le Réseau régional des centres de capabilité et de capacité (RCCCN) axé sur le  développement des talents pour la fabrication et la recherche, et ont choisi l’IPD comme centre  inaugural. 

“D’ici 2040, entre 9 000 et 14 000 travailleurs à temps plein seront nécessaires pour la  fabrication et la recherche de vaccins en Afrique. Les Centres pour le contrôle et la prévention  des maladies et l’Union Africaine ont proposé ensemble le nouvel ordre de santé publique qui  vise à renforcer la santé et la sécurité économique du continent et à répondre aux aspirations  de l’Agenda 2063. Le pilier clé de cette vision est le développement de la fabrication locale de  vaccins, de diagnostics et de produits thérapeutiques dans le continent. Actuellement, moins  de 1 % des vaccins administrés sur le continent sont fabriqués localement. Cela impose une  grande pression financière aux systèmes de santé des pays membres et réduit leur capacité  à faire face aux pandémies et autres crises sanitaires”, déclare Dr. Jean Kasseya, directeur  général des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. 

Grâce au projet MADIBA, l’IPD élaborera un programme de formation spécialisé pour le  continent africain. Il vise à former des cohortes de jeunes Africains talentueux provenant de tout le continent, avec pour objectif d’atteindre une proportion de 40 % de femmes. Il intégrera  également des acteurs clés de l’écosystème tels que des experts de renommée mondiale,  des universités et des fabricants pour répondre au développement des compétences requises  pour des fonctions hautement spécialisées, notamment la production de vaccins, l’assurance  qualité, la chaîne d’approvisionnement, les achats et les essais cliniques. Les diplômés du  programme de formation MADIBA contribueront à la réussite d’autres installations de  fabrication, favorisant ainsi un effet multiplicateur et une transformation des capacités de  fabrication de vaccins sur le continent. 

“Ce partenariat entre la Fondation Mastercard et l’IPD renforcera le développement du capital humain pour la bioproduction en Afrique. Le projet est un pilier crucial pour l’équité et l’autonomie vaccinales, ainsi qu’un moteur important de création d’emplois hautement  qualifiés chez les jeunes et les femmes africaines. Nous avons pour objectif de former une  main-d’œuvre pour MADIBA et d’autres fabricants de vaccins africains, de développer des  partenariats avec les universités africaines et de promouvoir l’éducation scientifique auprès  des jeunes étudiants. Nous exprimons notre gratitude à la Fondation Mastercard pour son  investissement dans notre mission visant à accélérer l’accès équitable et durable à la santé  en Afrique, ainsi qu’aux autres partenaires financiers et techniques du projet MADIBA”, a  déclaré Amadou Sall, le directeur général de l’IPD. 

“Ce partenariat s’appuie sur l’intention révolutionnaire de l’Initiative pour sauver des vies et  préserver les moyens de subsistance. C’est-à-dire, protéger tout le monde en déployant des  vaccinations contre la COVID-19 tout en assurant la sécurité sanitaire à long terme de l’Afrique  en développant une expertise et une main-d’œuvre en matière de fabrication de vaccins sur  le continent. Dans le processus, notre collaboration bénéficiera également aux moyens de  subsistance des jeunes en Afrique”, a déclaré Reeta Roy, présidente et directrice générale  de la Fondation Mastercard. 

Le partenariat entre l’IPD et la Fondation Mastercard accélérera le développement d’une main d’œuvre formée officiellement en Afrique pour soutenir les projets de fabrication de vaccins  sur le continent. Ce partenariat est également en accord avec la stratégie Young Africa Works  de la Fondation, visant à permettre à 30 millions de jeunes, en particulier des jeunes femmes,  d’accéder à un travail digne et valorisant d’ici 2030.

À propos de l’Institut Pasteur de Dakar 

L’IPD est une fondation sénégalaise à but non lucratif qui œuvre pour l’accès équitable à la santé en  Afrique, notamment au Sénégal. Nous le faisons en fournissant des solutions de santé aux  communautés et des services de laboratoire, en nous engageant dans des recherches biomédicales  de pointe et des innovations, en fabriquant des vaccins et des diagnostics essentiels pour les  populations africaines, en développant le capital humain et en nous engageant dans des activités de  santé publique telles que l’intelligence épidémiologique, la réponse aux épidémies et la surveillance.  D’une manière unique et novatrice, l’IPD rassemble des capacités et des fonctions clés pour relever les  défis de santé publique en Afrique. L’IPD joue un rôle régional important grâce à ses différents  laboratoires de référence spécialisés et à son partenariat avec l’OMS dans la lutte contre les maladies  infectieuses. L’IPD est l’un des quatre fabricants préqualifiés par l’OMS pour fournir des vaccins contre  la fièvre jaune aux agences des Nations Unies. 

Visitez http://www.pasteur.sn et suivez l’IPD via @PasteurDakar. 

À propos de la Fondation Mastercard 

La Fondation Mastercard est une fondation canadienne et l’une des plus grandes fondations du monde,  ayant pour mission de promouvoir l’éducation et l’inclusion financière. Elle travaille avec des  organisations visionnaires pour permettre aux jeunes en Afrique et aux communautés autochtones du  Canada d’accéder à un travail digne et épanouissant. La Fondation a été créée en 2006 grâce à la  générosité de Mastercard lorsqu’elle est devenue une société publique. La Fondation est une  organisation indépendante et distincte de l’entreprise. Ses politiques, ses opérations et ses  programmes sont déterminés par le conseil d’administration et la direction de la Fondation.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l’Institut Pasteur de Dakar.

Pour plus d’informations sur la Fondation, veuillez visiter www.mastercardfdn.org.

Pour plus d’informations sur l’initiative pour sauver des vies et des moyens de subsistance, veuillez  visiter https://mastercardfdn.org/faq-saving-lives-and-livelihoods/

Pour plus d’informations, veuillez contacter : 

Diama Diop DIA 

Institut Pasteur de Dakar (IPD), Responsable des Communications 

DiamaDiop.DIA@pasteur.sn 

Nonye Mpho Omotola 

Fondation Mastercard, Responsable de la Santé, Communications du Programme, Développement du  Capital Humain 

nomotola@mastercardfdn.org 

Oumy Ndour 

Journaliste-Documentariste / Attachée de presse 

ndourette@yahoo.fr

The post L’Institut Pasteur de Dakar et la Fondation Mastercard annoncent un partenariat sans précédent visant à accroître la main-d’œuvre  pour la fabrication de vaccins en Afrique  appeared first on African Media Agency.

Source : African Media Agency (AMA)

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Première initiative de santé publique africaine de BGI Genomics : Soutien au dépistage du cancer du col de l’utérus pour 20 000 Rwandaises

NGOMA, Rwanda, 15 Mai 2024 -/African Media Agency (AMA)/- Le 30 avril, BGI Genomics et le …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire