Info+
willy-mishiki

Le parti politique de Willy MISHIKI saisit la cour constitutionnelle pour surseoir l’application de l’accord du 31 décembre.

Alors que les travaux ne semblent pas avancer au centre interdiocésain sur la nomination du premier ministre et la formation du prochain gouvernement, l’Union nationale des nationalistes, parti politique de l’opposition signataire de l’accord de la cité de l’UA vient d’ouvrir un nouveau front. C’est sur le terrain judiciaire que ce parti ouvre une nouvelle bataille en saisissant la Cour constitutionnelle contre l’accord du 31 décembre.

UNANA a saisi la haute cour pour interpréter les articles 5 et 218 de la constitution

« Dans l’accord du 31 décembre, on interdit à tout un peuple de recourir à un référendum. C’est anticonstitutionnel. C’est pourquoi le parti politique UNANA de Willy MISHIKI nous a chargés de saisir la Cour constitutionnelle, afin d’interpréter les articles 5 et 218 de la constitution. Je demande aux prêtres de la CENCO de surseoir les travaux en attendant la décision définitive de la cour, parce que dès lors que la cour constitutionnelle est saisie, je ne vois pas comment les prêtres peuvent continuer avec ces travaux », dit Me David Zirirena, conseil de l’UNANA, qui promet, du reste revenir à la haute cour pour attaquer d’autres points contenus dans l’accord de la Saint Sylvestre.

Wilfried Mapiara

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Parlement Assemblée Nationale

Investiture du Gouvernement Suminwa : 30.000 USD par député national pour le vote de confiance, le CREFDL invite la justice à diligenter une enquête

Le Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL) dénonce les pratiques de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire